✏️ RÉPARTITION DES ÉLÈVES AU SEIN DE L’ÉCOLE PUBLIQUE ✏️

Bonjour et bon été à tous.

Concernant la répartition des élèves dans les classes, quelques précisions nous paraissent utiles, au vu d’interrogations, d’incompréhensions voire de mécontentements qui nous sont remontés :

1) Les Écoles de La Javie et du Brusquet (distantes de 4km, c’est à dire toutes proches!)  ne sont pas deux entités distinctes mais une seule rassemblée sous l’égide d’un Regroupement Pédagogique Intercommunal (RPI), et ce, depuis plusieurs années maintenant, sous l’impulsion et la décision de la Direction Académique des services de l’Education Nationale.

De fait, nous ne pouvons absolument pas remettre en cause le fonctionnement que cela implique.

2) Une nouvelle enseignante arrivera pour les TPS (toute petite section ) et PS (petite section) sur La Javie, Mme Léa Kirincic.

Dans l’idéal de fonctionnement de notre regroupement, tous les PS et TPS sont scolarisés sur La Javie qui est le « pôle petite enfance » du RPI.

Ce site accueille un nombre limité d’enfants, ce qui semble plus adapté à leur jeune age.

L’existence de ce pôle, qui, pourrait être menacée (fermeture de l’Ecole de La Javie!!!), est une chance pour notre territoire et notre RPI.

Sa fermeture aurait des conséquences très fâcheuses pour tous : plus d’école à La Javie, plus aucun accueil de TPS possible sur le RPI, classes beaucoup plus chargées au Brusquet, donc dégradation des conditions d’enseignement.

Le site de La Javie peut accueillir un maximum de 20 élèves, et nous tenons à pouvoir accueillir tous les TPS dont les parents font la demande d’inscription.

Nous devons à tout prix conserver ces conditions de fonctionnement pour que l’Ecole Publique fournisse aux habitants les meilleures conditions de scolarisation.

Précision pour la TPS : les enfants sont accueillis dès 2 ans, avec couches. Un « contrat » est passé entre l’enseignante et les parents pour les conditions d’accueil du fait de la spécificité de cette population ( 1/2 journée, 1/2 matinée, rentrée pas nécessairement en septembre….)

Il apparait cette année encore que quelques PS doivent être accueillis sur le site du Brusquet, pour respecter ces contraintes.

Une commission s’est réunie le jeudi 2 juillet, sous l’autorité de l’Inspectrice de l’Éducation Nationale et des Maires des deux communes, pour effectuer la répartition des enfants selon certains critères objectifs

(enfants déjà scolarisés en TPS ou pas, date de naissance, lieu d’habitation, frères et soeurs scolarisés au Brusquet).

La décision de répartition décidée par cette commission multipartite (IEN, Maires, Directeurs, parents d’élèves) ne peut non plus être remise en cause, et nous devons la respecter.

3) Le travail sur la répartition des enfants des classes de CE1, CE2, CM1 a été entamé le jeudi 25 juin, et s’est continué pour tenir compte des inscriptions nous arrivant jusqu’aux derniers jours.

Si 3 types possibles de répartition pouvaient être envisagés, selon l’âge, en tirage au sort ou en équilibre des groupes selon différentes critères pédagogiques et de dynamique de classes, c’est bien cette dernière formule qui a été retenue.

Les enseignants ont veillé en équipe à la cohérence des répartitions par classe, l’équipe pédagogique mobilisant toute sa compétence et sa connaissance des élèves pour ce faire.

La répartition est dans ce cas de la compétence du conseil des maîtres, et ne peut être négociée pour des motifs de convenance, de copinage ou d’incompatibilités supposées.

Les élèves viennent à l’école pour apprendre au sein de groupes classes équilibrés et nous veillons à ce que cela soit le cas.

Ces répartitions ont été communiquées aux familles en fin de semaine dernière, l’année scolaire finissant, de par la loi, le 3 juillet au soir (données aux élèves, affichées à l’école, par courriel, ou publiées sur le site de la Mairie.

Les listes de fournitures scolaires ont également été communiquées par les mêmes canaux de diffusion.

Nous espérons que ces éclairages vous seront utiles pour comprendre et appréhender les contraintes et la difficulté de l’exercice que représente cette répartition.

L’école publique a pour mission première d’offrir à tous un enseignement de la meilleure qualité possible, et soyez assurés de l’engagement inconditionnel de tous les membres de l’équipe pédagogique pour ce faire.

Elle n’a pas pour mission de satisfaire tous les désirs des familles, même si elle essaye souvent d’en tenir compte…

La qualité de l’accompagnement éducatif des enfants gagnera toujours dans la confiance réciproque que nous pouvons avoir.

Nous avons tous traversé une période éprouvante, il est maintenant l’heure du repos estival, à la suite duquel nous serons ravis de retrouver nos élèves en pleine forme.

Cordialement, pour l’Equipe Pédagogique, D. Carribou, Directeur, en vacances…;-)

Back to top